12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Pour les fêtes, on trinque avec les gins du Québec!

Pour les fêtes, on trinque avec les gins du Québec!

Pour les fêtes, on trinque avec les gins du Québec!Bloome Magazine

Cet article est une collaboration avec bloomemagazine.com, avec la participation de madamegin.com

Les distilleries locales sont en plein essor, et notre terroir se prête particulièrement bien à la création de gins aromatiques décidément très réussis. Quelques excellents choix, à offrir en cadeau, à servir pendant nos partys des fêtes – ou à garder pour soi!  

Pourquoi cet intérêt soudain pour le gin artisanal? Comme l’explique Emmanuelle Ricard, la passionnée derrière le blogue madamegin.com, ce produit, qui fait partie de nos traditions (il suffit de penser aux partys de famille du bon vieux temps!), a été remis au goût du jour par les mixologues. De plus, contrairement à ce qui concerne le scotch ou le whisky par exemple, les règles entourant la production de gin sont très souples. En fait, le gin n’est défini, de façon subjective, que par sa saveur: il doit goûter le genièvre, c’est tout, et on a la liberté d’y incorporer toutes sortes d’ingrédients aromatiques. Quand on se lance dans la fabrication de gin, le cheminement est donc identitaire: on peut tout inventer, ici, avec des produits locaux, et créer quelque chose qui nous ressemble.

Voici quelques excellents choix 100% québécois.

Gin Menaud (65,25$)

Menaud est la première distillerie du Québec à fabriquer ses spiritueux «du grain jusqu’au goulot». Établie à Charlevoix, l’entreprise artisanale propose un gin distillé à partir d’une base de blé et de seigle de L’Isle-aux-Coudres et parfumé avec des composantes botaniques locales, comme la salicorne, qui lui donnent un caractère particulier. On craque pour la bouteille au design spectaculaire, qui se transforme en vase lorsque le gin a été bu jusqu’à la dernière goutte. 

https://menaud.ca

Gin Sauvage, distillerie Cirka (47$)

Déjà un grand classique, ce gin complexe et élégant est aussi élaboré de A à Z par la distillerie (qui produit donc sa propre base d’alcool) avec une distillation de céréales de maïs. Il est parfumé avec une trentaine d’aromates extraits du terroir québécois – dont le pin – qui rappellent notre héritage forestier. Un produit d’exception.

https://cirka.ca/fr/produits

Gin Bleu Royal, de Blue Pearl Distillery (48,75$)

Très apprécié des mixologues, il se démarque par ses notes florales qui se prêtent bien à l’élaboration de cocktails. À noter : c’est la fleur de pois papillon qui lui donne sa couleur aussi spectaculaire que naturelle. La belle surprise? Ce gin passe du bleu au fuchsia dès qu’on le mixe avec du tonic. Cela dit, il est très bon servi tout simplement sur glace!

https://bluepearldistillery.com

Gin Thuya, distillerie Fils du Roy (39,75$)

Un vrai gin boréal, qui se démarque par ses notes forestières – on ajoute des branches de cèdre fraîchement coupées dans les alambics – et ses arômes d’agrumes et de coriandre. Vif comme nos hivers, ce gin remarquable est le match parfait pour une entrée de gravlax ou de saumon fumé.

http://distilleriefilsduroy.com/fr/

Dandy gin, du Domaine Lafrance (40,25$)

La famille Lafrance exploite des vergers depuis 1925. Pas étonnant que ce produit unique soit issu de la distillation d’eau-de-vie de pommes, raisins et poires, et qu’il soit en plus aromatisé à la fleur de pommier. Le résultat est frais, souple et franc, et se prête bien à la composition de cocktails.

http://www.lesvergerslafrance.com/produit/65-dandy-gin.html

Gins St. Laurent et St. Laurent Citrus (48,75$ chacun)

Produit en petits lots à Rimouski, le gin classique de cette distillerie du Bas-Saint-Laurent est longuement macéré avec des algues laminaires récoltées à la main qui lui donnent un côté salin plein de caractère. S’ajoutent à cela des notes d’écorce de citron et d’orange amère, de racines (angélique, réglisse) et d’épices (graines de coriandre). Le tout nouveau gin Citrus, pour sa part, a été inspiré par un voyage au Japon. Il est distillé à froid avec des extraits d’agrumes – kumquat, yuzu, lime de perse, citron – soutenus par la fraîcheur de la menthe verte et le côté épicé des grains de poivre. Le résultat est net et vivifiant.

https://www.distilleriedustlaurent.com/distillerie

Gin Wabasso (46,50$)

Un beau nom, qui signifie «lapin blanc comme neige» en langue ojibwée. Ce gin a pris le nom d’une grande filature qui était établie à Trois-Rivières, où il est produit. Il renferme moins de genièvre que d’autres gins, et il se distingue par des arômes de thé des bois et de trèfle rose, qui lui donnent un caractère à la fois champêtre et forestier.

https://www.distilleriewabasso.com

Gin Betchwan, distillerie Puyjalon (44,75$)

Élaboré avec des aromates provenant de la Côte-Nord et de la Minganie – comme la chicoutai, le thé du Labrador et le myrique baumier –, le premier gin de ce coin de pays porte le nom d’un village maintenant disparu, où a vécu un naturaliste français, le comte Henry de Puyjalon. On aime ses notes salées, florales et fruitées.

https://distilleriepuyjalon.com 

L’art de boire un gin premium

Emmanuelle Ricard nous conseille de boire ces gins du terroir nature, sur glace. Ça peut sembler «raide», mais ça se sirote tranquillement! Si on préfère boire son gin avec du tonic, elle recommande d’éviter les produits industriels, trop sucrés, qui masqueront complètement les arômes délicats. Elle recommande le tonic 1642, fait au Québec, et aussi le Fever Tree, une très bonne marque anglaise. Pour compléter, on peut ajouter des herbes fraîches, des fruits, des oranges déshydratées, qui seront aussi bons que beaux. 

Autre conseil : il ne faut pas boire du gin ou faire une dégustation le ventre vide. Les Espagnols, qui sont les plus grands buveurs de gin tonic de la planète (et les troisièmes plus grands producteurs de gin), accompagnent leur cocktail préféré de tapas. Sur place, on sert le gin tonic dans de gros verres ballons, on le garnit d’herbes, d’aromates et de fruits. Une belle idée! 

En direct de 19:00 à 00:00
1951
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.