12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close

Les bienfaits d'un animal de compagnie pour votre enfant

Les bienfaits d'un animal de compagnie pour votre enfantMamanpourlavie.com

Cet article est une collaboration avec Mamanpourlavie.com et a été rédigé par Myreille Simard. 

Apprendre le respect d’autrui

Un animal de compagnie est un être vivant et non un animal en peluche. D'ailleurs, l'animal de compagnie n'aura pas toujours envie de jouer lorsque l'enfant le voudra. C’est la première chose que votre enfant devra apprendre. S’il tire les oreilles de son chat ou de son chien, celui-ci lui fera comprendre qu’il n’apprécie guère en grognant ou en crachant. « Pour éviter les risques de blessures ou de morsures, le rôle du parent est d’être à l’écoute des signaux qu'envoie l’animal et de les enseigner à son enfant également », conseille Sarah Vaillancourt, technicienne en santé animale chez Mondou. En présence d'un animal, l'enfant apprendra rapidement qu’il y a des conséquences à ses gestes.

Apprendre le calme et la douceur

Des études ont démontré que de flatter un animal fait diminuer la pression artérielle et déclenche la production de sérotonine, l’hormone du bonheur. La présence d’un animal de compagnie peut être particulièrement apaisante et sécurisante pour un enfant turbulent. L’enfant apprend rapidement que s’il est calme, l’animal restera près de lui pour se faire flatter et que s’il est agité, son compagnon risque de se sauver. Dès le plus jeune âge, on peut montrer à l’enfant comment flatter son animal d’une façon qui sera agréable pour lui.

Le saviez-vous ? Sarah Vaillancourt recommande fortement de suivre un cours d’éducation canine en présence de notre enfant si ce dernier est assez grand (8-10 ans). « Il a été démontré que les gens qui suivent des cours de dressage avec leur animal ont moins de chance de l’abandonner, car ils parviennent à mieux comprendre les comportements de ce dernier, » explique-t-elle.

Développer son sens des responsabilités

Beaucoup de parents décident de se procurer un animal de compagnie en croyant qu'il aidera leur enfant à se responsabiliser. C’est vrai à condition d'attendre que l’enfant ait atteint un certain degré de maturité. S’occuper de quelqu’un et assumer la responsabilité sont des apprentissages qui se développent à l’âge scolaire. C’est seulement vers l’âge de 7 à 8 ans qu’un enfant sera assez mature pour s’occuper adéquatement de son animal, lui donner à manger et le sortir faire ses besoins. En bas de cet âge, il ne faut pas s’attendre à ce que l’enfant en assume l’entière responsabilité.

Selon Sarah Vaillancourt, l’âge idéal pour adopter un chien si on souhaite responsabiliser l’enfant est d’environ 10 ans. Un chien demande énormément de temps, d’énergie et d’encadrement surtout durant la phase chiot qui est très exigeante. Avant cet âge, l’engagement de l’enfant envers l’animal sera strictement pour le jeu et l’amusement.

Certains animaux comme les rongeurs ou les lapins demandent beaucoup moins de soins et peuvent donc être considérés auprès d’enfants plus jeunes. L’enfant peut avoir la responsabilité de le nourrir et de changer son eau quotidiennement. On peut apprendre à l’enfant à associer sa routine de repas avec celle de son animal, par exemple.

« Un chat est un bon compromis pour les familles qui recherchent le rapport de proximité avec leur animal sans avoir autant de responsabilités qu’avec un chien, » conseille Sarah Vaillancourt. On peut considérer d’offrir un chat à son enfant vers l’âge de 7-8 ans.

L’âge à laquelle on décide d’accueillir un animal de compagnie dans la famille est donc primordial en fonction de nos attentes et de notre désir en tant que parent d’avoir cet animal et de nous en occuper aussi.

L’aider à sociabiliser

L’enfant et son animal de compagnie tissent très rapidement un lien d’attachement. L’animal en question lui apprend à s’intéresser à quelqu’un d’autre qu’à lui et à entrer en contact avec les autres. Le chien, plus spécifiquement, sera un prétexte à l’établissement d’un premier contact avec les autres enfants lors de promenades par exemple. Il procurera un sentiment de confiance à votre enfant qui ne se sentira pas seul. D’ailleurs, le chien est souvent utilisé auprès des enfants autistes pour les sécuriser et les aider à établir un contact avec le monde qui les entoure.

Vers l’âge scolaire, le chat ou le chien peut aussi devenir le partenaire de jeu et le confident de votre enfant. Dieter Krowatschek, psychologue spécialisée en enfance et auteur du livre « Les enfants ont besoin d’un animal de compagnie » croit qu’un animal de compagnie peut être le meilleur allié des parents et des éducateurs dans l’établissement des liens et des rapports aux autres.

Conseil de pro : Au moment de l’adoption, Sarah Vaillancourt conseille aux parents d’aller voir l’animal sans la présence de leurs enfants. Sélectionnez les animaux qui vous intéressent en posant les bonnes questions et en parlant de votre mode de vie aux gens qui sont là, que vous soyez chez un éleveur, à la SPCA ou à l’animalerie. Vous serez plus susceptible de faire un choix objectif sans vous faire influencer par le coup de cœur de votre enfant. Ensuite, faites une première rencontre avec l’animal et observez son comportement. Vous serez ainsi plus en mesure de comparer le comportement qu’aura l’animal en présence de votre enfant et d’en tirer les bonnes conclusions.

En direct de 19:00 à 00:00
946
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.