QUÉBEC - Après une bataille juridique de 5 ans, un cuisinier d'un restaurant PFK de la région de Québec pourra conserver son "piercing" à l'arcade sourcilière.



En 2012, André Bernard qui travailla à la succursale du boulevard Hamel avait été sanctionné pour avoir refusé de retirer son "piercing" permanent.

Monsieur Bernard qui est toujours à l'emploi de la chaine de restauration avait argumenté qu'il s'agit d'un bijou permanent que seul un spécialiste pouvait retirer.

Le syndicat des Métallos avait porté la sanction devant le tribunal du travail. L'arbitre avait donné raison à l'employé.

La compagnie Aliments Olympus, propriétaire de restaurants PFK dans la région de Québec en a appelé devant la Cour Supérieure puis devant la Cour d'appel.

Le plus haut tribunal du Québec vient de confirmer les jugements précédents en faveur de l'employé.